Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
American Train

American Train

Tout l'univers des trains miniatures Américains à l'échelle O

Publié le par American Train
Publié dans : #Tests Review, #Astuces et dépannage
La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel

Après la SD40T-2, présentée précédemment dans l’article disponible ICI, nous allons maintenant évoquer un modèle de SD40-2 disposant d’une livrée     spécifique, appelée « Desert victory ».

Nous n’allons pas vous détailler l’historique et les spécifications réelles de cette machine, mais nous pencher directement sur sa reproduction à l’échelle O, de chez Lionel.

La locomotive SD40-2 de l’Union Pacific, sous le numéro 3593 fut dévoilée en camouflage sable et brun le 27 février 1991, après la première Guerre du Golfe.

Baptisée « Desert victory », la 3593 était dotée de plaques fixées sur les mains-courantes latérales de la locomotive, indiquant les noms et les villes natales des 66 employés de L’union Pacific qui servirent leur pays durant ce conflit.

Plusieurs fabricants de trains miniatures ont proposé ou proposent encore une reproduction de ce modèle à diverses échelles, dont à l’échelle O, avec MTH et Lionel.

Nous allons nous pencher ce jour sur le modèle Lionel :

La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel

Fiche technique :

Nom : Union Pacific Desert victory SD40-2

Compagnie : Union Pacific

Type : Locomotive diesel

Référence : 6-18298

Ligne de produit : Lionel Standard O

Système embarqué : TMCC

Date de commercialisation : 2004

Prix catalogue : 429.95$

Rareté : Ce modèle n’ayant jamais été réédité, il est relativement difficile à acquérir.

Réédition : Pas de réédition dans cette livrée avec cette sérigraphie.

D’une dimension de 41,5cm de long, le châssis, pilots, réservoir, bogies, roues, axes de roues et coupleurs fonctionnels (Electro Couplers) sont en métal.

La coque est en ABS, hormis les mains-courantes, montants d’échelle et        crochets présents sur l’ensemble de la coque.

Les portes d’accès à la cabine de conduite sont fonctionnelles.

Deux figurines sont présentes dans la cabine de conduite dont les fenêtres peuvent se refermer.

Avant d’aborder le côté technique, nous allons de suite évoquer la             conformité de cette reproduction par rapport au modèle réel.

Le modèle réel ne possède pas de marker-lights avant et arrière, mais par contre, il est doté de deux ditch-lights présentes à l’avant. Ci-dessous, vous pouvez faire la comparaison entre le modèle réel sur la premiére photo et la reproduction Lionel sur la seconde.

La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel
La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel

Nous notons que sur le modèle Lionel, nous sommes en présence de deux marker-lights avant et arrière ????

Techniquement, c’est réaliste, mais par rapport au modèle réel, ça ne l’est pas.

En effet, les ditch-lights sont devenues obligatoires aux Etats-Unis sur les     locomotives diesel à partir de fin 1997, de ce fait, en 1991, une SD40-2       pouvait circuler avec les marker-lights et sans les ditch-lights, mais cela ne respecte en rien le modèle réel.

Secundo, nous notons sur le modèle rel un chasse-pierres à l’avant de la     machine, qui n’est pas présent sur le modèle Lionel et de plus, il n’est même pas possible d’en fixer un sous le pilot avant, celui-ci étant dépourvu de     fixations adéquates.

Tertio, une plaque était appliquée de chaque côté de la machine, fixée sur les mains-courantes et comportant les noms et villes natales des employés de l’Union Pacific engagés lors du conflit et Lionel n’a tout simplement pas reproduit ces mêmes plaques, alors que l’objectif de cette livrée est de rendre hommage aux employés engagés lors du confit, il s’agit donc d’un     détail des plus importants. Photos ci-dessous avec sur la première le modèle réel et sur la seconde la reproduction Lionel.

La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel
La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel

Certes, il est toujours possible d’usiner et peindre un chasse-pierres avant, puis de le fixer au pilot en réalisant des fixations sous celui-ci, ainsi que deux plaques sur les mains-courantes, d’y apposer des décalques à l’échelle O, disponibles chez Microscale, comportant les noms et villes natales des employés, mais le plus difficile étant d’obtenir la même teinte de peinture et ça, ce n’est pas gagné.

Nous continuons avec la présence sur le capot avant de la machine d’un montant blanc ???pourquoi blanc ??? alors que le modèle réel dispose bien de ce même montant mais peint de la même couleur que le reste de la     machine (Photo ci-dessous).

La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel

Côté technique, cette machine embarque le fameux système TMCC de chez Lionel, compatible avec…rien, si ce n’est les commandes TMCC et Legacy de chez Lionel, il est certes possible d’utiliser le système DCS de chez MTH pour commander des TMCC, mais ce n’est pas pour cela que nous obtiendrons la qualité d’une platine PS-2.0 ou 3.0 de chez MTH, tant par les fonctionnalités offertes que par la qualité de roulement.

Pour rappel, à contrario du système DCS, le TMCC n’est pas programmable ni paramétrable, hormis les actions de base (arrêter et allumer le générateur de fumée, deux ou trois dialogues, klaxon, cloche, couleurs avant et arrière, allumage et extinction de l’ensemble de l’éclairage, voir allumer / éteindre le gyrophare si la machine en possède un).

L’idéal serait d’installer un système Proto-Sound 3.0, mais encore faut-il avoir la place, en effet, les machines Lionel sont réputées pour ne disposer que de très peu d’espace entre les moteurs et la coque, ce qui rend difficile voire     impossible sur certains modèles d’y adapter un bracket pour y fixer la cellule de lecture, ceci ajoutant forcément de l’épaisseur sur les côtés du moteur. Vous pouvez constater sur le cliché ci-dessous le peu de place disponible entre le moteur arrière et la coque.

La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel

Après avoir pris différentes mesures, il nous a paru possible d’y installer un système PS-3.0, ceci consistant tout simplement à partir d’une coque et d’un châssis vides, aucun élément TMCC ne pouvant être utilisé pour une             conversion en PS-3.0.

Une fois tout le système TMCC extrait, ainsi que les éléments rivetés sur le châssis, nous obtenons ça :

La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel

Les opérations réalisées sont les suivantes :

Changement des coupleurs Lionel par des coupleurs électroniques MTH, nous en profitons pour pratiquer une révision des deux essieux moteur et changer les connectiques si nécessaire.

Réalisation de fixations sur le châssis afin d’y installer la platine PS-3.0.

Pose du support de la cellule PS-3.0 sur le moteur arrière.

Modification du générateur de fumée en supprimant l’ensemble de                   l’électronique dont il est équipé, changement de la résistance chauffante, suppression du circuit imprimé présent sur la plaque supérieure, sur laquelle se trouve la sortie de la fumée.

Modification des cotés latéraux de l’avant du châssis afin d’y installer deux potentiomètres de réglage, destinés au volume sonore et au générateur de fumée.

Pose du support de la platine PS-3.0 ainsi que de la platine PS-3.0.

Pose du Tach Tape sur le volant moteur arrière. Le Tach Tape étant la bande noire et blanche posée sur le volant moteur arrière, permettant une               régulation précise de la vitesse lors de la lecture de ce même Tach Tape par la cellule installée face au volant moteur.

Pose de la cellule de lecture sur son support moteur arrière.

Installation des différents faisceaux électriques et raccordement à la platine des deux moteurs, du générateur de fumée et du haut-parleur présent dans le réservoir.

Il est temps de passer la machine au banc test électronique afin d’en tester les fonctionnalités principales (marche avant / arrière, générateur de fumée, coupleurs avant et arrière, son).

Passons maintenant à l’éclairage et après avoir extrait l’ensemble de         l’éclairage d’origine dans lequel, il faut le dire, tout était connecté ensemble, nous allons maintenant y installer deux LED céramique vertes à l’avant pour les marker-lights ainsi que deux rouges à l’arrière, puis deux LED blanches pour le bloc de phares avant, idem pour l’arrière.

Reste encore à placer deux LED pour les numéros avant et pour ce faire, nous avons dû confectionner un coffrage permettant ainsi de les maintenir            convenablement, les petites ampoules incandescentes d’origine étant         simplement fixées avec du scotch contre les plaques de numéros, puis nous terminons avec deux autres LED disposées dans le bas de la cabine de          conduite, permettant de l’éclairer.

L’ensemble étant maintenant terminé, direction le banc de programmation afin que la platine reçoive un nouveau flash code permettant d’intégrer toutes les fonctionnalités basiques d’une locomotive diesel de type SD-40 puis le fichier son qui va bien, qui, en plus du son, détermine les               fonctionnalités spécifiques pour ce modèle de machine. Photo ci-dessous de la machine équipée de sa platine Proto-Sound 3.0 et de son éclairage LED.

La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel

Nous la confions ensuite à l’atelier peinture qui va s’occuper d’ajouter une petite touche de rouge sur le réservoir (Photo ci-dessous), ainsi que d’usiner un marchepied en métal présent sur un pilot, l’un étant manquant, puis de le passer en peinture ainsi qu’un second sur lequel la bande blanche présente sur l’épaisseur des autres marchepieds était absente d’origine.

La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel

Un petit crochet présent sur le toit, à l’arrière de la machine étant manquant, un nouveau en métal a également été usiné, peint et posé.

N’ayant pas en stock une planche de décalques, nous ne pouvons tenter de confectionner une plaque avec les noms des employés Union Pacific, mais dès la planche réceptionnée, nous vous présenterons le résultat.

Conclusion :

Bien que la réalisation générale soit très correcte et les proportions            respectées, plusieurs oublis (absence de chasse-pierres sur le pilot avant, montant non peint sur le capot avant, absence des deux plaques comportant les noms et villes natales des employés de l’Union Pacific) et un non-respect de la reproduction fidèle du modèle original (présence de marker-lights et absence des ditch-lights), gâchent malheureusement ce modèle et seront un frein non négligeable pour ceux qui souhaitent un modèle fidèle à la réalité, ce qui n’empêche néanmoins pas les amateurs d'acquérir cette machine dès que l’une se présente sur le marché de l’occasion.

Si nous faisons abstraction de ces défauts, la peinture camouflée est           particulièrement bien réussie, y compris sur les parties en métal comme les bogies, réservoir et pilots, les inscriptions sont fidèles au modèle original, la plaque constructeur n’a pas été oubliée et est bien apposée dans le bas de la cabine de conduite et n’oublions pas de noter la reproduction                      particulièrement détaillée des bogies. Photos ci-dessous des détails            notables de cette machine.

La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel
La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel
La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel
La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel
La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel
La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel

La conduite (en version Proto-Sound 3.0) est précise, souple, le couple de traction est efficace, sans patinage au démarrage, même avec une vingtaine de wagons.

La reproduction sonore (Proto-Sound 3.0) est fidèle à un moteur SD40-2 (en même temps, c’est nous qui l’avons programmée).

Si vous désirez un modèle fidèle, nous vous invitons à vous rapprocher de la version proposée par MTH, dans la gamme Premier, en Proto-Sound 2.0,         référence 20-2911-1 pour la version motorisée ou 20-2911-3 pour la version dummy, à savoir que la version Proto-Sound 3.0, référence 20-21311-1, est prévue pour une commercialisation en avril de cette année.

Si néanmoins, vous parvenez à acquérir le modèle Lionel à un bon prix et n’êtes pas « tatasse » sur la fidélité de la reproduction, cette SD40-2 sera un parfait apport dans votre roadster Union Pacific.

Un rayon O-31 est conseillé pour faire circuler cette machine dans de bonnes conditions, mais étant donné sa taille et son rayon de braquage, nous avons un fort doute, et vous conseillons du O-42 minimum.

Concernant les conversions en Proto-Sound 3.0 :

Cet article présente un résumé succinct de la conversion d’une machine     Lionel en système MTH Proto-Sound 3.0 DCS/DCC, qui est une opération que nous réalisons toute l’année au sein de notre atelier, sur des machines tant MTH, que Lionel, Weaver, Sunset ou bien encore Atlas.

Néanmoins, n’oubliez pas qu’une telle opération reste onéreuse (en moyenne 300€ pour une conversion) et nécessite des connaissances techniques         spécifiques.

De plus, si cette opération n’est pas réalisée par un centre technique agréé avec du matériel usine, c’est-à-dire une platine neuve sous emballage scellé, la garantie constructeur de 90 jours ne pourra s’appliquer.

Ceci étant valable pour les conversions de Proto-Sound 1.0 vers du 2.0 ou 3.0, tant pour des conversions d’un autre système (TMCC, Legacy, conventionnel) vers un système MTH.

Il est également nécessaire de disposer des bancs test, programmation et     logiciels spécifiques afin de programmer l’électronique embarqué, ces         éléments n’étant pas disponibles auprès du grand public.

Nous ne pouvons donc que vous déconseiller de vous lancer dans une          opération de ce type, nous réceptionnons que trop souvent des machines avec des conversions « ratées » et les platines endommagées par des      « bricoleurs » et dans ce cas, la garantie ne pouvant s’appliquer, les frais de remise en état seront intégralement facturés et, dans la plus grande          majorité des cas, seront plus onéreux que le prix d’une conversion réalisée d’origine dans un centre agréé.

Nous vous invitons maintenant à visionner la petite vidéo ci-dessous, dans laquelle vous pourrez y voir évoluer cette SD40-2 équipée en Proto-Sound 3.0.

Commenter cet article

Shana 16/04/2020 20:00

J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo) Au plaisir.

AMERICAN TRAIN SHOP

Articles récents

CHAINE YOUTUBE

 

Hébergé par Overblog