Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
American Train

American Train

Tout l'univers des trains miniatures Américains à l'échelle O

Articles avec #astuces et depannage catégorie

Publié le par American Train
Publié dans : #Tests Review, #Astuces et dépannage
La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel

Après la SD40T-2, présentée précédemment dans l’article disponible ICI, nous allons maintenant évoquer un modèle de SD40-2 disposant d’une livrée     spécifique, appelée « Desert victory ».

Nous n’allons pas vous détailler l’historique et les spécifications réelles de cette machine, mais nous pencher directement sur sa reproduction à l’échelle O, de chez Lionel.

La locomotive SD40-2 de l’Union Pacific, sous le numéro 3593 fut dévoilée en camouflage sable et brun le 27 février 1991, après la première Guerre du Golfe.

Baptisée « Desert victory », la 3593 était dotée de plaques fixées sur les mains-courantes latérales de la locomotive, indiquant les noms et les villes natales des 66 employés de L’union Pacific qui servirent leur pays durant ce conflit.

Plusieurs fabricants de trains miniatures ont proposé ou proposent encore une reproduction de ce modèle à diverses échelles, dont à l’échelle O, avec MTH et Lionel.

Nous allons nous pencher ce jour sur le modèle Lionel :

La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel

Fiche technique :

Nom : Union Pacific Desert victory SD40-2

Compagnie : Union Pacific

Type : Locomotive diesel

Référence : 6-18298

Ligne de produit : Lionel Standard O

Système embarqué : TMCC

Date de commercialisation : 2004

Prix catalogue : 429.95$

Rareté : Ce modèle n’ayant jamais été réédité, il est relativement difficile à acquérir.

Réédition : Pas de réédition dans cette livrée avec cette sérigraphie.

D’une dimension de 41,5cm de long, le châssis, pilots, réservoir, bogies, roues, axes de roues et coupleurs fonctionnels (Electro Couplers) sont en métal.

La coque est en ABS, hormis les mains-courantes, montants d’échelle et        crochets présents sur l’ensemble de la coque.

Les portes d’accès à la cabine de conduite sont fonctionnelles.

Deux figurines sont présentes dans la cabine de conduite dont les fenêtres peuvent se refermer.

Avant d’aborder le côté technique, nous allons de suite évoquer la             conformité de cette reproduction par rapport au modèle réel.

Le modèle réel ne possède pas de marker-lights avant et arrière, mais par contre, il est doté de deux ditch-lights présentes à l’avant. Ci-dessous, vous pouvez faire la comparaison entre le modèle réel sur la premiére photo et la reproduction Lionel sur la seconde.

La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel
La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel

Nous notons que sur le modèle Lionel, nous sommes en présence de deux marker-lights avant et arrière ????

Techniquement, c’est réaliste, mais par rapport au modèle réel, ça ne l’est pas.

En effet, les ditch-lights sont devenues obligatoires aux Etats-Unis sur les     locomotives diesel à partir de fin 1997, de ce fait, en 1991, une SD40-2       pouvait circuler avec les marker-lights et sans les ditch-lights, mais cela ne respecte en rien le modèle réel.

Secundo, nous notons sur le modèle rel un chasse-pierres à l’avant de la     machine, qui n’est pas présent sur le modèle Lionel et de plus, il n’est même pas possible d’en fixer un sous le pilot avant, celui-ci étant dépourvu de     fixations adéquates.

Tertio, une plaque était appliquée de chaque côté de la machine, fixée sur les mains-courantes et comportant les noms et villes natales des employés de l’Union Pacific engagés lors du conflit et Lionel n’a tout simplement pas reproduit ces mêmes plaques, alors que l’objectif de cette livrée est de rendre hommage aux employés engagés lors du confit, il s’agit donc d’un     détail des plus importants. Photos ci-dessous avec sur la première le modèle réel et sur la seconde la reproduction Lionel.

La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel
La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel

Certes, il est toujours possible d’usiner et peindre un chasse-pierres avant, puis de le fixer au pilot en réalisant des fixations sous celui-ci, ainsi que deux plaques sur les mains-courantes, d’y apposer des décalques à l’échelle O, disponibles chez Microscale, comportant les noms et villes natales des employés, mais le plus difficile étant d’obtenir la même teinte de peinture et ça, ce n’est pas gagné.

Nous continuons avec la présence sur le capot avant de la machine d’un montant blanc ???pourquoi blanc ??? alors que le modèle réel dispose bien de ce même montant mais peint de la même couleur que le reste de la     machine (Photo ci-dessous).

La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel

Côté technique, cette machine embarque le fameux système TMCC de chez Lionel, compatible avec…rien, si ce n’est les commandes TMCC et Legacy de chez Lionel, il est certes possible d’utiliser le système DCS de chez MTH pour commander des TMCC, mais ce n’est pas pour cela que nous obtiendrons la qualité d’une platine PS-2.0 ou 3.0 de chez MTH, tant par les fonctionnalités offertes que par la qualité de roulement.

Pour rappel, à contrario du système DCS, le TMCC n’est pas programmable ni paramétrable, hormis les actions de base (arrêter et allumer le générateur de fumée, deux ou trois dialogues, klaxon, cloche, couleurs avant et arrière, allumage et extinction de l’ensemble de l’éclairage, voir allumer / éteindre le gyrophare si la machine en possède un).

L’idéal serait d’installer un système Proto-Sound 3.0, mais encore faut-il avoir la place, en effet, les machines Lionel sont réputées pour ne disposer que de très peu d’espace entre les moteurs et la coque, ce qui rend difficile voire     impossible sur certains modèles d’y adapter un bracket pour y fixer la cellule de lecture, ceci ajoutant forcément de l’épaisseur sur les côtés du moteur. Vous pouvez constater sur le cliché ci-dessous le peu de place disponible entre le moteur arrière et la coque.

La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel

Après avoir pris différentes mesures, il nous a paru possible d’y installer un système PS-3.0, ceci consistant tout simplement à partir d’une coque et d’un châssis vides, aucun élément TMCC ne pouvant être utilisé pour une             conversion en PS-3.0.

Une fois tout le système TMCC extrait, ainsi que les éléments rivetés sur le châssis, nous obtenons ça :

La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel

Les opérations réalisées sont les suivantes :

Changement des coupleurs Lionel par des coupleurs électroniques MTH, nous en profitons pour pratiquer une révision des deux essieux moteur et changer les connectiques si nécessaire.

Réalisation de fixations sur le châssis afin d’y installer la platine PS-3.0.

Pose du support de la cellule PS-3.0 sur le moteur arrière.

Modification du générateur de fumée en supprimant l’ensemble de                   l’électronique dont il est équipé, changement de la résistance chauffante, suppression du circuit imprimé présent sur la plaque supérieure, sur laquelle se trouve la sortie de la fumée.

Modification des cotés latéraux de l’avant du châssis afin d’y installer deux potentiomètres de réglage, destinés au volume sonore et au générateur de fumée.

Pose du support de la platine PS-3.0 ainsi que de la platine PS-3.0.

Pose du Tach Tape sur le volant moteur arrière. Le Tach Tape étant la bande noire et blanche posée sur le volant moteur arrière, permettant une               régulation précise de la vitesse lors de la lecture de ce même Tach Tape par la cellule installée face au volant moteur.

Pose de la cellule de lecture sur son support moteur arrière.

Installation des différents faisceaux électriques et raccordement à la platine des deux moteurs, du générateur de fumée et du haut-parleur présent dans le réservoir.

Il est temps de passer la machine au banc test électronique afin d’en tester les fonctionnalités principales (marche avant / arrière, générateur de fumée, coupleurs avant et arrière, son).

Passons maintenant à l’éclairage et après avoir extrait l’ensemble de         l’éclairage d’origine dans lequel, il faut le dire, tout était connecté ensemble, nous allons maintenant y installer deux LED céramique vertes à l’avant pour les marker-lights ainsi que deux rouges à l’arrière, puis deux LED blanches pour le bloc de phares avant, idem pour l’arrière.

Reste encore à placer deux LED pour les numéros avant et pour ce faire, nous avons dû confectionner un coffrage permettant ainsi de les maintenir            convenablement, les petites ampoules incandescentes d’origine étant         simplement fixées avec du scotch contre les plaques de numéros, puis nous terminons avec deux autres LED disposées dans le bas de la cabine de          conduite, permettant de l’éclairer.

L’ensemble étant maintenant terminé, direction le banc de programmation afin que la platine reçoive un nouveau flash code permettant d’intégrer toutes les fonctionnalités basiques d’une locomotive diesel de type SD-40 puis le fichier son qui va bien, qui, en plus du son, détermine les               fonctionnalités spécifiques pour ce modèle de machine. Photo ci-dessous de la machine équipée de sa platine Proto-Sound 3.0 et de son éclairage LED.

La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel

Nous la confions ensuite à l’atelier peinture qui va s’occuper d’ajouter une petite touche de rouge sur le réservoir (Photo ci-dessous), ainsi que d’usiner un marchepied en métal présent sur un pilot, l’un étant manquant, puis de le passer en peinture ainsi qu’un second sur lequel la bande blanche présente sur l’épaisseur des autres marchepieds était absente d’origine.

La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel

Un petit crochet présent sur le toit, à l’arrière de la machine étant manquant, un nouveau en métal a également été usiné, peint et posé.

N’ayant pas en stock une planche de décalques, nous ne pouvons tenter de confectionner une plaque avec les noms des employés Union Pacific, mais dès la planche réceptionnée, nous vous présenterons le résultat.

Conclusion :

Bien que la réalisation générale soit très correcte et les proportions            respectées, plusieurs oublis (absence de chasse-pierres sur le pilot avant, montant non peint sur le capot avant, absence des deux plaques comportant les noms et villes natales des employés de l’Union Pacific) et un non-respect de la reproduction fidèle du modèle original (présence de marker-lights et absence des ditch-lights), gâchent malheureusement ce modèle et seront un frein non négligeable pour ceux qui souhaitent un modèle fidèle à la réalité, ce qui n’empêche néanmoins pas les amateurs d'acquérir cette machine dès que l’une se présente sur le marché de l’occasion.

Si nous faisons abstraction de ces défauts, la peinture camouflée est           particulièrement bien réussie, y compris sur les parties en métal comme les bogies, réservoir et pilots, les inscriptions sont fidèles au modèle original, la plaque constructeur n’a pas été oubliée et est bien apposée dans le bas de la cabine de conduite et n’oublions pas de noter la reproduction                      particulièrement détaillée des bogies. Photos ci-dessous des détails            notables de cette machine.

La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel
La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel
La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel
La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel
La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel
La SD40-2 Desert Victory de chez Lionel

La conduite (en version Proto-Sound 3.0) est précise, souple, le couple de traction est efficace, sans patinage au démarrage, même avec une vingtaine de wagons.

La reproduction sonore (Proto-Sound 3.0) est fidèle à un moteur SD40-2 (en même temps, c’est nous qui l’avons programmée).

Si vous désirez un modèle fidèle, nous vous invitons à vous rapprocher de la version proposée par MTH, dans la gamme Premier, en Proto-Sound 2.0,         référence 20-2911-1 pour la version motorisée ou 20-2911-3 pour la version dummy, à savoir que la version Proto-Sound 3.0, référence 20-21311-1, est prévue pour une commercialisation en avril de cette année.

Si néanmoins, vous parvenez à acquérir le modèle Lionel à un bon prix et n’êtes pas « tatasse » sur la fidélité de la reproduction, cette SD40-2 sera un parfait apport dans votre roadster Union Pacific.

Un rayon O-31 est conseillé pour faire circuler cette machine dans de bonnes conditions, mais étant donné sa taille et son rayon de braquage, nous avons un fort doute, et vous conseillons du O-42 minimum.

Concernant les conversions en Proto-Sound 3.0 :

Cet article présente un résumé succinct de la conversion d’une machine     Lionel en système MTH Proto-Sound 3.0 DCS/DCC, qui est une opération que nous réalisons toute l’année au sein de notre atelier, sur des machines tant MTH, que Lionel, Weaver, Sunset ou bien encore Atlas.

Néanmoins, n’oubliez pas qu’une telle opération reste onéreuse (en moyenne 300€ pour une conversion) et nécessite des connaissances techniques         spécifiques.

De plus, si cette opération n’est pas réalisée par un centre technique agréé avec du matériel usine, c’est-à-dire une platine neuve sous emballage scellé, la garantie constructeur de 90 jours ne pourra s’appliquer.

Ceci étant valable pour les conversions de Proto-Sound 1.0 vers du 2.0 ou 3.0, tant pour des conversions d’un autre système (TMCC, Legacy, conventionnel) vers un système MTH.

Il est également nécessaire de disposer des bancs test, programmation et     logiciels spécifiques afin de programmer l’électronique embarqué, ces         éléments n’étant pas disponibles auprès du grand public.

Nous ne pouvons donc que vous déconseiller de vous lancer dans une          opération de ce type, nous réceptionnons que trop souvent des machines avec des conversions « ratées » et les platines endommagées par des      « bricoleurs » et dans ce cas, la garantie ne pouvant s’appliquer, les frais de remise en état seront intégralement facturés et, dans la plus grande          majorité des cas, seront plus onéreux que le prix d’une conversion réalisée d’origine dans un centre agréé.

Nous vous invitons maintenant à visionner la petite vidéo ci-dessous, dans laquelle vous pourrez y voir évoluer cette SD40-2 équipée en Proto-Sound 3.0.

Voir les commentaires

Publié le par American Train
Publié dans : #Astuces et dépannage, #Tests Review
Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel

Disponible depuis peu, la nouvelle série de Box Cars de chez Lionel, qui se déclinent tous en livrée Union Pacific mais avec des schémas de peinture     différents, ont la particularité de posséder sur leurs flancs un drapeau     Américain dont les étoiles s’illuminent au moyen de LED, et nous allons dans cette article disséquer l’un de ces modéles sous toutes ses coutures afin de constater si ces modéles valent le prix pour lesquels ils sont commercialisés.

Nous avons opté pour le model « Union Pacific Steam LED Flag Boxcar           4-8-8-4 », référence 6-85409, au prix catalogue de 119.99$, disponible chez les revendeurs aux environs de 100$ hors frais de port.

Vous pouvez consulter ci-dessous la fiche produit de ce wagon sur le site     Lionel :

STEAM PROGRAM LED FLAG BOXCAR #4-8-8-4

Dès la réception de ce wagon, nous notons la taille particulièrement             imposante de sa boite, qui mesure environ 53,5cm de long x 10,3cm     d’épaisseur x 17,5cm de large et elle pèse son poids.

Une fois sorti de sa boite, le wagon en reste tout aussi imposant, avec une taille de 39,5cm de long, x 6,5cm de large x 10,2cm de haut, c’est une belle bête.

L’armature du châssis, (nous parlons bien ici de l’armature et non pas du châssis complet) est en métal, tout comme les bogies, roues, axes de roues et coupleurs fonctionnels.

Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel

La coque est entièrement en ABS, les portes latérales sont fonctionnelles et nous testons de suite l’éclairage LED des drapeaux pour lequel nous avons déjà eu certains retours plutôt négatifs.

Effectivement, ce qui nous avait déjà été reporté se confirme, l’éclairage est à peine visible de jour et encore, à condition de se placer très correctement de face devant le drapeau, dans ce cas, nous pouvons distinguer un éclairage, mais si nous nous décalons légèrement de côté ou en pleine lumière       l’éclairage est imperceptible.

Nous essayons de nuit et ce n’est pas mieux, de face, c’est certes plus visible mais sans plus et de nouveau, une fois placé légèrement de côté ou en     s’éloignant ne serait-ce qu’un peu, ce n’est plus perceptible.

Le souci étant qu’il s’agit quand même de la caractéristique principale de ce wagon, être doté de drapeaux dont les étoiles s’éclairent.

Sur la photo présentée ci-dessous, il n’est bien évidement pas facile de     constater que l’éclairage LED des étoiles ne remplit pas pleinement son rôle.

Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel

Certes, la réalisation du wagon est de très bonne facture, les détails sont présents, le moule de la coque est sans reproches, l’ensemble des détails sont présents, la peinture est soignée, propre, sans traces, coulures ou autres fausses notes, y compris sur l’ensemble du toit, pas de traces de moule, les marquages sont propres, lisses, parfaitement intégrés, droits, lisibles, bref, aucun point négatif , bien au contraire, c’est un très beau Boxcar avec une     réalisation et finition de très haute qualité.

Mais, car il y a néanmoins un gros « MAIS », l’éclairage LED est plus que       pitoyable, et il est bien inclus dans le prix du wagon, nous parlons quand même ici d’un Box Car à plus de 100$ au prix catalogue qui est censé avoir les deux drapeaux dotés d’étoiles lumineuses.

Vous l’aurez compris, nous ne pouvons laisser ce Box Car avec un éclairage défaillant, direction l’atelier et nous allons vous monter ci-dessous comment améliorer considérablement la luminosité des étoiles qui ornent le drapeau Américain.

Nous commençons par désolidariser la coque du châssis, et pour ce faire, il faut tout d'abord dévisser les deux petites vis situées de chaque côté, au centre du châssis, qui maintiennent le rail inférieur de maintien des portes.

Ceci étant fait, il nous reste à dévisser les deux vis cachées dans l’armature du châssis, qui servent à fixer le châssis à la coque et qui sont situées à     chacune des extrémités du wagon, juste derrière les bogies.

Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel

Une fois le wagon ouvert, nous découvrons le systéme d’éclairage qui se     résume en une plaque réfléchissante transparente en plexi, d’une épaisseur de 2mm, sur laquelle se trouvent, sur chacune des faces, un feuillet plastifié blanc ainsi qu’une bande de trois minuscules LED CMS placée dans           l’épaisseur de la largeur de cette même plaque, qui sont censées diffuser     suffisamment de luminosité sur l’ensemble de la plaque qui elle-même doit projeter l’éclairage au travers du feuillet blanc placé entre la plaque en plexi et les trous des étoiles.

Si nous prenons en compte les 3 uniques LED CMS, puis le systéme de         diffusion de la lumière, puis l’opacité du feuillet blanc, effectivement, ça ne risque pas d’éclairer grand-chose.

Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel
Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel

Nous allons donc réaliser un coffrage d’éclairage, permettant de diffuser une lumière plus intense, tout en faisant en sorte que l’éclairage reste uniforme sur l’ensemble des étoiles.

Pour ce faire, nous allons utiliser un ruban de LED blanches de 40cm, du     carton plume de 2mm d’épaisseur, du câble électrique de 1mm de diamètre, un pont de diode DB107 1A 1000V, un condensateur chimique 220uF 25V, une résistance 1K ohms.

Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel

Nous commençons par la réalisation du coffrage à l’aide de notre carton plume, qui aura comme dimensions 6cm de long x 4cm de haut avec une     profondeur de 1cm et qui entourera intégralement l’ensemble des étoiles et reposera sur le plancher du wagon.

Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel
Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel
Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel

Nous habillons l’intérieur des contours de notre coffrage au moyen de papier aluminium afin d’obtenir une diffusion optimale de la lumière.

Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel
Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel
Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel

Une fois ce coffrage réalisé, nous passons mainteant au ruban de LED, que nous allons découper en 8 parties de 3 LED.

Dans un coffrage, nous allons utiliser 4 portions du ruban LED, que nous     allons relier et souder ensemble, l’une à côté de l’autre, tout en respectant bien évidement les polarités.

Nous installons et collons nos 4 portions de LED dans le coffrage.

Cette opération sera répétée une seconde fois afin de réaliser le second     coffrage.

Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel

Nous devons mainteant ajouter à cet l’ensemble un systéme permettant d’éviter les microcoupures intempestives pouvant survenir lors du roulement tout en ajoutant une résistance permettant aux LED de pouvoir fonctionner sur un courant alternatif de 18 à 20V et afin d’éviter le scintillement des     portions de ruban, nous allons y ajouter un pont de diode.

Une fois ce montage réalisé, nous l’installons entre l’arrivée du courant en provenance des bogies et nos deux coffrages.

Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel

Ne reste plus qu’à fixer nos deux coffrages dans leurs emplacements         respectifs, et pour ce faire, nous allons utiliser la bonne vieille colle à chaud, mais avant, nous décollons deux films blancs présents sur les plaques en plexi du systéme d’éclairage d’origine et nous allons les coller à l’arrière des étoiles, contre la coque, ceci permettant d’obtenir le même éclairage sur     l’ensemble de la surface sans pour autant voir au travers.

Le premier test est plus que concluant, l’éclairage est mainteant                  parfaitement visible, même de jour, tout en restant sobre, il ne s’agit pas non plus de faire « flasher » le wagon », mais de le faire ressortir dans un convoi.

De nuit, c’est bien sûr encore plus bluffant.

Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel
Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel
Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel

Conclusion :

C’est du beau, en plus d’être particulièrement imposant, les proportions sont parfaitement respectées, la réalisation, la peinture tout comme la décoration sont de très bonne facture, les détails sont présents, les marchepieds et     petites échelles sont bien rigides et non pas e en plastique fin et cassant comme trop souvent, le roulement est également sans faute, bref, vous     l’aurez compris, c’est un sans-faute.

Mais si nous achetons un Boxcar à 100$ voire plus en fonction des                 revendeurs, c’est aussi pour sa particularité des petites étoiles qui               s’illuminent et de base, c’est loin, même très loin d‘être concluant, ce qui, une fois démonté, parait évident avec un systéme intégré à deux francs six sous qui ne met en rien en valeur cette fonctionnalité.

Certes, après avoir été modifié, « ça en jette », mais achetez-vous un wagon à plus de 100$ pour être par la suite obligé de le modifier afin de profiter de sa particularité ??? Bien sûr que non.

Nous avons été agréablement surpris par la qualité de ce modèle, mais nous restons néanmoins déçus par le systéme d’éclairage, tout comme le fameux wagon avec caméra intégrée précédemment commercialisé qui ne tient pas ses promesses, autant Lionel est bon dans la réalisation des modéles, tant pour les « gadgets » embarqués c’est encore loin d‘être le cas, et pourtant, bon nombre d’amateurs achètent également ces modéles pour leurs           caractéristiques annexes en plus de leur qualité de réalisation.

Pour les amateurs de beau matériel, tout à la fois de très bonne qualité et solidité, nous vous conseillons ce modéle, néanmoins, si vous désirez profiter de l’éclairage, nous ne pouvons que vous inviter à le modifier. Vous pouvez retrouver à la suite de cet article une vidéo "tuto" retraçant

Soyons bon joueur, nous recommandons ce modèle.

Vous pouvez retrouver à la suite de cet article une vidéo « tuto » reprenant l’ensemble des étapes de la pose de ce nouveau systéme ainsi qu’une petite démo en situation de ce Box Car.

Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel
Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel
Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel
Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel
Les nouveaux Box Cars éclairage LED Lionel

Voir les commentaires

Publié le par American Train
Publié dans : #Astuces et dépannage
Manuel d’utilisation DCS Remote Commander

Nous vous mettons à disposition en téléchargement gratuit, le manuel            entièrement en Français de l’ensemble DCS Remote Commander.

Vous pouvez le télécharger en vous rendant sur la page "Guides et Notices MTH Trains", accessible via le menu « PAGES » sur la droite du site ou en       cliquant sur le lien ci-dessous :

Guide et Notices MTH Trains

Voir les commentaires

Publié le par American Train
Publié dans : #Astuces et dépannage
Guide d’Utilisation du Systéme DCS MTH 2018

Il est prêt, il est tout beau, le nouveau Guide d’Utilisation du Systéme DCS MTH 2018, entièrement en Français est disponible depuis ce jour sur une page       dédiée ou vous pourrez également y retrouver l’ensemble des documents MTH disponibles en Français.

Au travers de ses 169 pages, vous pouvez y retrouver l’ensemble des                informations concernant le systéme DCS de MTH, de l’historique du DCS, au câblage d’un réseau à la mise en place des périphériques DCS, sans oublier le fonctionnement des machines Proto-Sound 2 et 3, ou, comment effectuer les mises à jour du matériel, résoudre les pannes, connaitre et comprendre          l’ensemble des fonctionnalités que propose le DCS ainsi qu’un chapitre         détaillant l’utilisation du Wi-Fi DCS et bien d’autres choses.

Si vous désirez découvrir le systéme DCS avant de vous lancer, approfondir vous connaissances dans le domaine et, même si vous pensez déjà tout          connaître sur le sujet, ce guide est fait pour vous.

Ce guide a été réalisé uniquement avec le concours de techniciens MTH qui sont également formateurs et beta testeurs, l’ensemble des données et          techniques décrites dans ce guide ont été testées, vérifiées et approuvées.

De nombreuses données évoquées dans ce guide sont également dispensées lors des sessions de formations MTH.

Si vous pensez avoir relevé une erreur ou si vous désirez qu’un aspect           spécifique du systéme DCS soit traité ou détaillé, n’hésitez pas à contacter Mr Blondeau Marc qui est le seul habilité à pouvoir apporter des modifications à ce guide.

Le Guide d’Utilisation du Systéme DCS MTH 2018, est disponible en                   téléchargement gratuit en suivant le lien ci-dessous ou via le site MTH en        contactant le support technique.

GUIDE D'UTILISATION DU SYSTEME DCS MTH 2018

Vous pouvez retrouver ce guide et les notices MTH en Français en vous          rendant sur la nouvelle page dédiée à cette effet intitulée « Guide et notices MTH Trains », accessible dans le menu « PAGES » sur la droite du site.

Si ce guide est mis à disposition via d’autres plateformes hormis le site MTH ou American Train, il ne s’agit en rien d’une version officielle et autorisée.

Voir les commentaires

Publié le par American Train
Publié dans : #Astuces et dépannage
Pose d’éclairage LED sur voiture Streamlined Vista Dome

La pose d’un éclairage LED dans les voitures MTH Premier de type 70’           Streamlined classiques n’a rien de compliqué, bien que, si vous désirez        connaître la procédure à suivre, nous pourrons toujours vous la détailler, mais nous allons évoquer ici l’installation d’éclairage LED dans une voiture équipée d’un dome, qui, à l’origine, ne dispose pas d’éclairage dans la partie « Dome ».

Pour ce faire, nous avons sélectionné une voiture 70’ Streamlined dotée d’un dome, dans la gamme MTH Premier, en livrée Union Pacific, d'une dimension d'environ 45cm de long.

Après avoir entièrement démonté la voiture, ce qui n’a rien de compliqué, il      suffit pour cela d’ôter les 4 vis qui maintiennent le châssis à la coque, nous     séparons l’ensemble des éléments en commençant par le plafonnier de l’étage inférieur qui est fixé au plafond via 4 petites vis puis l’étage supérieur et le dome qui sont fixés par quatre vis dont deux sont situées à chacune des          extrémités de ce même dome.

Pose d’éclairage LED sur voiture Streamlined Vista Dome
Pose d’éclairage LED sur voiture Streamlined Vista Dome

Nous allons tout d’abord nous attaquer au plafonnier qui permet l’éclairage de la partie inférieure de la voiture, qui est constituées d’une armature en         plastique sur laquelle deux rails en métal sont fixés sur lesquels de petites      fixations métalliques sont présentes afin d’y insérer les petites ampoules       incandescentes d’origine.

Pose d’éclairage LED sur voiture Streamlined Vista Dome

Nous allons conserver l’ensemble du plafonnier en modifiant néanmoins les parties métalliques, pour ce faire, nous allons découper l’ensemble des        fixations présentes pour les ampoules incandescentes puis nous allons coller entre les deux rails des lamelles de plastique transparent afin de pouvoir coller les bandes de LED au centre du plafonnier.

Les lamelles en plastique ne sont pas collées sur l’intégralité de la longueur afin de laisser un espace suffisant pour nous permettre de souder les contacts des bandes Led aux rails, l’un des rails véhiculant le positif et le second le      négatif, le tout relié à la borne d’origine à l’extrémité de la voiture.

Les lamelles en plastique sont posées, elles accueillent maintenant les bandes LED qui ont été connectées aux rails métalliques.

Pose d’éclairage LED sur voiture Streamlined Vista Dome
Pose d’éclairage LED sur voiture Streamlined Vista Dome

Il nous reste à nous occuper de la partie dome, nous avons donc collé une bande LED sur la partie transparente du toit puis nous avons utilisé du micro fil transparent de 0,3mm afin d’effectuer la connexion entre l’étage supérieur et inférieur, les fils préalablement collés très délicatement sur la partie vitrée et ayant été passés entre l’étage supérieur et inférieur entre la partie vitrée et la partie sièges de l’étage supérieur, puis soudés sur les deux rails inférieurs en respectant la polarité des bandes de LED.

Pose d’éclairage LED sur voiture Streamlined Vista Dome
Pose d’éclairage LED sur voiture Streamlined Vista Dome

Maintenant que l’ensemble des bandes LED sont connectées, il nous reste à ajouter un petit montage qui se compose d’un pont redresseur, un                   condensateur et une résistance, car même si ces bandes de Led sont censées fonctionner aussi bien sur du courant continu qu’alternatif jusqu’à une tension de 24V, l’ajout d’un pont redresseur permet d’anticiper tout scintillement des LED et le condensateur nous évitera d’avoir des microcoupures d’éclairage, sans oublier la résistance qui elle, nous garantit un éclairage diffus sans        surbrillances dans la voiture.

Ce montage a été protégé par du chatterton afin de prévenir tout contact         intempestif avec un élément métallique, puis dissimulé dans la partie inférieure de la voiture après avoir été connecté entre l’arrivée du courant alternatif et les rails qui distribuent le courant aux différents rubans LED.

Pose d’éclairage LED sur voiture Streamlined Vista Dome

Nous en avons profité pour ajouter des figurines sur les deux étages, qui ont dû préalablement être quelque peu modifiées (rétrécissement des jambes et de l’épaisseur latérale) afin de pouvoir les disposer correctement sur les sièges.

Avant de procédé au remontage de la voiture, nous avons également changé les bogies par les nouveaux modèles ainsi que les soufflets qui sont           maintenant dotés d’un encadrement gris.

Pose d’éclairage LED sur voiture Streamlined Vista Dome
Pose d’éclairage LED sur voiture Streamlined Vista Dome

Avec très peu de frais et un peu de patience, vous obtenez une voiture dome entièrement éclairée, dont l’éclairage bien qu’étant en LED ne « flash » pas et de ce fait ne gâche en rien l’aspect général de la voiture, nous vous conseillons d ‘en profiter pour ajouter quelques figurines et pas la peine d’acheter du          Preiser hors de prix, les lots de figurines « Made in China » disponibles en masse sur Ebay font parfaitement l’affaire.

Nous vous rappelons que si vous désirez que nous traitions d’un sujet précis dans les astuces et réalisations, n’hésitez pas à nous en faire part.

Pose d’éclairage LED sur voiture Streamlined Vista Dome
Pose d’éclairage LED sur voiture Streamlined Vista Dome
Pose d’éclairage LED sur voiture Streamlined Vista Dome
Pose d’éclairage LED sur voiture Streamlined Vista Dome
Pose d’éclairage LED sur voiture Streamlined Vista Dome
Pose d’éclairage LED sur voiture Streamlined Vista Dome
Pose d’éclairage LED sur voiture Streamlined Vista Dome
Pose d’éclairage LED sur voiture Streamlined Vista Dome

Voir les commentaires

Publié le par American Train
Publié dans : #Astuces et dépannage
Supprimer la tension résiduelle d’un MTH Z-4000

Depuis sa sortie en 1998, le transformateur régulateur Z-4000 commercialisé par MTH reste le fleuron des transformateurs pour les trains à l’échelle O.

Néanmoins, en fonction des différentes années de production et des numéros de série, certains sont dotés d’un petit défaut qui est le suivant :

A l’allumage, une tension résiduelle subsiste, que l’on peut d’ailleurs lire sur l’écran d’affichage du voltage sur le transformateur.

Ce n’est en rien une panne, mais simplement un défaut constant sur certaines séries qu’il est facile et simple de corriger de trois façons différentes, sans avoir à ouvrir ou bricoler votre transformateur.

La première consiste à connecter entre la sortie de votre transformateur et vos rails une ampoule 18 Volts, ou tout simplement de poser sur vos rails un « Lighted Lockon » MTH, référence 40-1003, au prix catalogue de 6.99$, ce qui aura pour effet de supprimer voire réduire considérablement la tension résiduelle présente.

Supprimer la tension résiduelle d’un MTH Z-4000

La seconde solution est d’utiliser le système MTH « Z-4000 Remote Commander System », référence 40-4001, au prix catalogue de 149.95$, ce qui aura pour effet de supprimer complétement la tension résiduelle.

Supprimer la tension résiduelle d’un MTH Z-4000

La troisième solution qui est quasi identique à la seconde, consiste à utiliser le système MTH « Z-4000 Remote Commander Receiver », référence 40-4002, au prix catalogue de 39.95$, avec une télécommande DCS, ce qui aura également pour effet de supprimer complétement la tension résiduelle.

Supprimer la tension résiduelle d’un MTH Z-4000

Après avoir réussi à dégoté (non sans mal) un Z-4000 qui possède ce petit défaut, nous avons réalisé une petite vidéo ou vous pouvez voir les trois astuces énumérées ci-dessus.

Pour résumer, si vous avez ce souci sur votre Z-4000, pas de panique, ce n’est pas grave du tout et cela n’influera en rien sur le fonctionnement de votre matériel.

Un calibrage est également faisable, mais il vous en coutera…non mieux vaut acheter un Lockon.

Voir les commentaires

Publié le par American Train
Publié dans : #Astuces et dépannage
MTH RAILKING SW-8 Switcher et son « veau » avec éclairage directionnel

Nous allons vous proposer un petit montage relativement simple si vous désirez ajouter une touche de réalisme à votre ensemble Switcher et « veau » (unité motorisée sans poste de conduite).

Pour ce faire, nous allons prendre un ensemble composé d’une Switcher SW-8, de la gamme RailKing de chez MTH, en livrée Chicago North Western qui a été préalablement « upgradée » en Proto-Sound 2 ainsi que son unité non motorisée SW-8 qui dispose néanmoins d’un éclairage constant sur le bloc de phares.

Le but étant de pouvoir commander le bloc phares de l’unité non motorisée que nous allons appeler « veau » en fonction du sens de la marche de l’ensemble.

Pour ce faire, vous devrez vous munir du matériel suivant :

2 LED blanches 2mm canons courts haute luminosité

2 résistances 270 Ohm

2 prises femelle type JST-GH 1.25mm 4 pins

1 prise male type JST-GH 1.25mm 4 pins

Du fil électrique de petit diamètre

De la soudure

De la gaine thermo rétractable de 1,5mm de diamètre

Dans le « veau » se trouve une bonne vielle grosse ampoule incandescente à baïonnette qui reste allumée tant que le courant circule sur la voie, alimentée via deux frotteurs situés sous chacun des bogies.

Une fois la carrosserie retirée, Nous allons tout d’abord débarrasser le « veau » des deux frotteurs qui ne nous seront plus d’aucune utilité, nous enlevons également l’ensemble du câblage électrique interne ainsi que l’ampoule incandescente et son support.

Tant qu’à faire les choses, autant les faire bien, nous allons donc remplacer la vielle ampoule incandescente par deux petites LED blanches de 2mm à canons courts que nous allons coller sur des petits supports en plastique que nous avons confectionnés afin que l’extrémité des canons des LED correspondent exactement aux emplacements des optiques. En effet, l’ampoule d’origine était vissée sur un support qui se trouvait sur le châssis et l’éclairage des optiques de phares était produit par réverbération de la luminosité sur l’intérieur de la coque, c’est dire si ce n’était pas d’un rendu exceptionnel.

Nous avons donc pris les mesures, confectionné nos petites calles en plastique dont la première sera collée sur l’intérieur du toit de la coque, sur laquelle sera collé une première LED sur laquelle une seconde cale en plastique sera également collée et pour finir sur celle-ci la seconde LED. Pour résumer cela nous donne : une cale collée à la coque, une LED, une cale une LED.

Nous testons l’éclairage au moyen d’une pile bouton 3V, tout est parfait, puis, avant de coller cet ensemble à l’intérieur de la coque, nous allons équiper nos LED de deux résistances d’une valeur de 270 Ohm, la SW-8 étant équipée d’une platine Proto-Sound 2, il n’est pas possible à l’instar des platine Proto-Sound 3 de relier directement les LED à la platine sans résistances.

Les résistances sont soudées sur les anodes des LED, nous relions les deux anodes ensemble puis les deux cathodes qui elles-mêmes sont respectivement soudées à un fil rouge et un noir d’une longueur suffisante pour traverser le « veau » afin de pouvoir aller jusque sous le coupleur qui sera relié à la SW-8 tout en passant entre le châssis et le bogie. Nous protégeons le tout (LED, résistances et soudures) via de la gaine thermo rétractable de 1,5mm puis nous collons cet ensemble sur la paroi intérieure du toit de la coque, montage que nous renforçons via une bande de chatterton qui est collée sur l’intérieur de la coque de chaque côté de notre montage en passant par le dessus, ceci afin d’éviter que notre montage s’il venait à se décoller de la coque se retrouve à se balader dans le « veau ».

Nous allons maintenant confectionner une prise de connexion qui reliera le « veau » à la SW-8, elle devra être à la fois discrète et résistante tout en possédant une connectique ne pouvant pas engendrer de faux-contacts.

Pour ce faire, nous allons utiliser une prise femme de type JST-GH 1.25mm à 4 pins sur laquelle nous allons coller une prise femelle type JST-GH 1.25mm à 4 pins sur laquelle viendra ultérieurement s’encliqueter une prise femme de même type sortant de la SW-8.

Nous avons opté pour une prise à 4 pins car ces connectiques étant très petites, afin de prévenir d’éventuels risques de faux-contacts durant le roulement, nous allons relier deux pins sur le positif et les deux autres sur le négatif de la façon suivante :

Premier pin sur le pôle positif, second pin sur le pôle négatif, troisième pin sur le positif et quatrième pin sur le négatif, de ce fait, quel que soit les mouvements de la prise, il y aura toujours au moins un pin positif ou négatif qui restera constamment connecté.

Les deux fils en provenance des LED que nous avons précédemment tirés sont donc soudés sur la prise femelle en suivant le schéma précédemment décrit, puis nous fixons celle-ci sous le coupleur du « veau » au moyen d’un fil de pêche translucide (solide, fin, invisible) qui entoure le coupleur et les fils connectés à la prise.

A cette même prise nous collons une prise male qui viendra se connecter à la prise femelle en provenance de la motrice.

Attaquons-nous maintenant à la Switcher afin de pouvoir la connecter à son « veau ».

Une fois la coque démontée, pas de grandes difficultés en perspective, les connectiques de l’éclairage arrière de la motrice étant fixées à l’arrière du châssis, nous allons donc souder sur ces mêmes connectiques deux fils (l’un pour le positif, le second pour le négatif), que nous allons faire passer entre le châssis et le bogie arrière afin de rejoindre le dessous du coupleur arrière.

Nous équipions ces fils d’une prise femelle type JST-GH 1.25mm que nous connectons de la même façon que celle qui équipe le « veau ».

Cette prise qui se trouve maintenant sous le coupleur arrière de la motrice est également fixée au coupleur via du fil de pêche sans oublier d’apposer une petite pointe de colle cyanoacrylate sur le nœud afin d’assurer l’homogénéité de l’ensemble.

Nous avons maintenant une Switcher SW-8 avec son « veau » qui est équipé d’un bloc phares qui s’allume ou non en fonction du sens de marche de l’ensemble.

MTH RAILKING SW-8 Switcher et son « veau » avec éclairage directionnel

Ce que vous pouvez retenir de cet article :

Si vous désirez équiper vos machines Proto-Sound 2 5V ou 3V avec des LED, il est impératif que vous équipiez vos LED de résistances d’une valeur de 270 Ohm.

Toujours 1 LED = 1 résistance, ne pas équiper plusieurs LED avec une résistance plus forte comme cela peut être le cas dans d’autres montages, les platines PS-2 sont particulièrement sensibles et fragiles et vous risquez d’endommager le régulateur de tension de la platine.

Afin de différencier le pôle positif du pôle négatif, utilisez une LED que vous équipez d’une résistance 270 Ohm, connectez-la aux deux fils qui servaient à l’alimentation de l’éclairage précédent puis mettez votre machine sous tension, si votre LED s’allume c’est tout bon, dans le cas contraire vous avez juste à inverser votre LED, cela ne risque rien tant que les deux pôles ne rentrent pas en contact.

Généralement sur les platines PS-2, le fil violet représente le pole positif, ce qui n’est pas forcément le cas sut toutes les machines, nous vous invitons donc à tester systématiquement les sorties avant de procéder aux branchements définitifs.

Afin de prévenir toutes erreurs éventuelles, nous ne vous détaillerons pas le schéma de câblage d’une platine PS-2, préférant vous inviter à utiliser la méthode précédemment évoquée vous permettant de tester les pôles de connexion de vos LED.

Nous vous invitons à visionner la vidéo ci-dessous qui pourra vous donner un aperçu de cet ensemble en action.

Voir les commentaires

Publié le par American Train
Publié dans : #Astuces et dépannage

Nous ne vous avons pas présenté beaucoup de nouveautés durant les semaines précédentes, et pour cause, nous avons énormément de réparations sur le feu et de plus nous peaufinions l’édition 2007 du « Guide d’utilisation du système DCS M.T.H. », entièrement en Français.

Si vous pensez qu’une rubrique est manquante ou incomplète, n’hésitez pas à nous en faire part et nous ferons en sorte d’effectuer les modifications souhaitées.

Ce guide est uniquement disponible en téléchargement gratuit sur notre blog et via le service technique M.T.H., si vous le trouvez sur un autre site ou forum, sachez que celui-ci n'est pas l'édition originale et n'a pas été mis à disposition avec notre consentement.

Voir les commentaires

Publié le par American Train
Publié dans : #Astuces et dépannage
MTH Premier Amtrak G.E. Genesis Diesel engine Dummy avec éclairage et fumée

Lorsque vous désirez mettre en scène un train de voitures de voyageurs ou de wagons de fret, il se peut que vous ayez envie de mettre deux motrices à l’avant comme nous retrouvons souvent sur de nombreux convois, ce que l’on appelle un lash-up.

Pour se faire, deux solutions s’offrent à vous, soit acheter une seconde motrice motorisée avec un numéro de machine différent, soir acheter une machine nom motorisée que l’on appelle plus communément une « DUMMY ».

Le principal avantage d’utiliser une « DUMMY » est tout d’abord le prix, n’étant pas motorisée et donc dépourvue d’électronique, d’éclairage et de moteur, le prix est facilement divisé par 2 ou 3 per rapport à la même machine en version motorisée.

Par contre, le désavantage étant qu’une « DUMMY » ne possédant aucun électronique, elle ne possède pas non plus d’éclairage ni même de générateur de fumée, ce qui rend l’ensemble moins réaliste.

Vous vous retrouvez donc avec votre machine motorisée qui est éclairée et fait de la fumée puis avec une seconde unité qui elle ne possède aucun éclairage et ne fait pas de fumée.

Nous allons vous montrer dans cet article qu’il est possible de palier à ces manques a peu de frais.

Pour ce faire, nous avons pris une G.E. Genesis, aux couleurs de la compagnie Amtrak, de la gamme Premier de chez MTH.

La première opération consiste à se procurer de quoi électrifier cette machine, en effet, une DUMMY n’est pas équipée de frotteurs sur les bogies, il est donc nécessaire d’en poser.

Nous avons tout simplement utilisé des frotteurs que nous avions en stock, provenant de machines désassemblées.

Lorsque vous les installez, faites bien attention à ce que les rouleaux des frotteurs ne soient pas en contact avec le dessous des bogies lorsque ceux-ci sont posés sur les rails, cela peut arriver et provoquera un court-circuit, si vous avez un doute, il vous suffit d’isoler le dessous du bogie à l’endroit où le rouleau risque de toucher avec par exemple du scotch électrique noir type chatterton en y ajoutant une goutte de cyanoacrylate afin d’être certain qu‘il ne se décolle pas.

N’oubliez pas non plus que le corps du frotteur ne doit pas être en contact avec le bogie qui lui sera la masse car les roues sont le pole négatif qui elles-mêmes sont en contact avec le bogie qui par voie de conséquence est également en négatif.

De petites pièces de plastique existent et se posent sur le bogie entre le métal du bogie et le corps du frotteur afin que ceux-ci ne soient pas en contact, si vous ne disposez pas de cet élément, il est facile de réaliser une petite plaque fine en plastique sur laquelle vous pouvez y faire reposer le frotteur.

Pour schématiser, vous devez avoir le bogie, une petite plaque de plastique, le frotteur.

Idem pour fixer le frotteur au bogie, sur les bogies électrifiés MTH étant donné que sur cet exemple nous utilisons une machine MTH, il y a une petite pièce en plastique qui entre dans le trou de fixation situé sur le dessus du bogie et donc côté intérieur de la machine, et descend jusqu’au frotteur afin que la vis qui fixe le tout ne soit pas en contact avec le reste du bogie.

Si vous ne disposez pas de cette pièce, vous devez absolument isoler la vis de fixation qui va tenir le frotteur à votre bogie.

Sur la photo ci-dessous, toute la partie qui se trouve dans le rond de couleur ne doit pas être en contact direct avec le bogie.

MTH Premier Amtrak G.E. Genesis Diesel engine Dummy avec éclairage et fumée
MTH Premier Amtrak G.E. Genesis Diesel engine Dummy avec éclairage et fumée

Ceci étant fait, nous avons donc des bogies électrifiés, il nous reste maintenant à placer de l’éclairage et tant qu’à faire un générateur de fumée.

Pour l’éclairage, nous avons opté pour les marker lights, pas besoin d’éclairer la cabine, les phares et les numéros sur une DUMMY, pour ce faire, nous allons utiliser des LED rouge, d’un diamètre de 2 mm à « canon long », ce qui permet de les insérer dans les orifices prévus à cet effet, et de les faire ressortir juste assez pour que cela se voit suffisamment.

Nous avons sélectionné des LED blanche à éclairage rouge afin d’obtenir une meilleure luminosité, les LED au corps rouge étant généralement assez faibles.

Le prix de 10 LED hors frais de port : 2,20€

MTH Premier Amtrak G.E. Genesis Diesel engine Dummy avec éclairage et fumée

Afin de connecter ces 4 LED, nous allons utiliser des montages que nous proposons d’ailleurs à la vente, qui permettent d’alimenter directement vos LED via le courant alternatif ou continu qui circule sur vos rails quel qu’en soit le voltage.

Après avoir insérer les LED dans leurs emplacements, nous collons les montages sur le côté de la coque de la machine, ce qui ne risque en rien de gêner étant donné que la machine est vide.

N’oublions pas de tirer des fils assez grands entre les montages qui sont fixés sur la coque et le châssis de la machine afin de pouvoir ultérieurement démonter la machine facilement sans que ces même fils gênes ou soient trop courts.

MTH Premier Amtrak G.E. Genesis Diesel engine Dummy avec éclairage et fumée
MTH Premier Amtrak G.E. Genesis Diesel engine Dummy avec éclairage et fumée

Passons maintenant au générateur de fumée.

Nous avons utilisé un générateur de fumée provenant d’une ancienne machine MTH Proto-sound, il ne possède donc qu’une connectique basique, fil rouge et noir, ce qui nous suffit largement.

Nous le testons avant le montage et pour ce faire, nous allons pousser le voltage au maximum soit 22 V, et là, surprise, la pièce se transforme en boite de nuit ou en rue Londonienne au choix, avec un brouillard à couper au couteau.

Il nous apparait donc nécessaire de trouver une solution afin de réduire l’intensité qui arrive au générateur de fumée afin de réduire le débit de fumée dans l’objectif que cela fasse plus réaliste tout en correspondant à l’émission de fumée de la machine motorisée.

Nous allons donc utiliser un régulateur de tension réglable qui accepte une tension d’entrée de 5 à 35V DC ou 6 à 25V AC, ce qui est largement suffisant pour ce que nous désirons faire, et de plus, il possède une LED de contrôle qui permet de voir si vous augmentez ou réduisez l’intensité en fonction de l’éclairage de cette même LED.

Vous pouvez voir ci-dessous le modèle que nous avons utilisé.

Son prix : 9,99€ hors frais de port.

MTH Premier Amtrak G.E. Genesis Diesel engine Dummy avec éclairage et fumée

Il nous reste maintenant à tout connecter.

Attaquons tout d’abord par le générateur de fumée.

Avant la pause, nous devons nous assurer qu’il correspond parfaitement avec l’ouverture qui se trouve sur le toit de la motrice.

Nous allons utiliser les trous qui servent habituellement à la pose du générateur de fumée sur une machine motorisée, il se positionnera donc pile poil au-dessus de la sortie qui est sur le toit de la machine.

Ce générateur dispose d’une sortie ronde sur laquelle est serti un tube en métal au-dessus duquel nous allons ajouter une sortie en forme d’entoir afin de pouvoir verser convenablement le liquide à fumée dans le générateur sans que celui-ci coule dans toute la machine, l’étanchéité doit donc être parfaite entre le haut de la coque et le générateur.

La pièce en plastique en forme d’entonnoir que nous utilisons est habituellement présente dans la quasi-totalité des machines MTH qui sont pourvues d’un générateur de fumée.

Nous nous apercevons vite que la hauteur totale avec le tube en métal + la pièce en plastique que nous allons fixer dessus dépasse de loin la hauteur de la coque, il nous est donc impossible pour le moment de poser le tout.

Une fois les mesures prises, nous allons découper le tube en métal afin de réduire sa hauteur et nous limons légèrement l’extrémité cylindrique de la pièce en plastique afin de pouvoir l’insérer un minimum dans le tube.

Seconde mesure : parfait ça passe.

Vous pouvez voir ci-dessous la pièce en plastique noir en forme d’entonnoir ainsi que la sortie du générateur de fumée sur laquelle est fixé le petit tube en métal que nous évoquions précédemment.

MTH Premier Amtrak G.E. Genesis Diesel engine Dummy avec éclairage et fumée
MTH Premier Amtrak G.E. Genesis Diesel engine Dummy avec éclairage et fumée

Nous devons maintenant fixer le générateur au châssis de la machine, mais, car c’eut été trop simple, nous constatons qu’il n’y a pas de fil négatif car ce type de générateur prend la masse directement via le châssis au travers de ses pieds de fixation en métal qui sont vissés sur le châssis, ce qui nous pose forcément problème pour le relier au régulateur de tension, il est en effet nécessaire d’avoir le + et le – de reliés au régulateur afin que l’ensemble fonctionne correctement.

Nous allons donc isoler les pieds du générateur puis relier le négatif du générateur de fumée à la sortie négative du régulateur.

Pour l’isolation, nous avons opté pour des rondelles isolantes des deux côtés du châssis afin que les pieds du générateur et les têtes des vis qui maintiennent le générateur ne soient pas en contact avec le châssis et afin de parfaire l’isolation, nous avons ajouté autour des tiges filetées des vis un tout petit morceau de gaine thermorétractable que nous n’avons pas chauffé mais juste inséré autour des vis, ce qui empêchera le filetage des vis d’être en contact avec le châssis.

Sur la photo ci-dessous, vous pouvez voir très nettement les rondelles isolantes entre les pieds du générateur et le châssis.

MTH Premier Amtrak G.E. Genesis Diesel engine Dummy avec éclairage et fumée

Notre générateur de fumée est donc maintenant fixé sur le châssis et totalement isolé, il ne nous reste plus qu’à relier le tout.

Le schéma de câblage est le suivant :

Les deux pôles positifs de chacun des bogies se rejoignent au centre du châssis, idem pour les deux pôles négatifs, à ceux-ci, nous relions les fils + et – des deux montages pour les LED que nous avons précédemment réalisés, puis deux autres fils toujours un + et un -  à l’entrée du régulateur de tension.

A la sortie de celui-ci, nous relions le + et le – du générateur de fumée.

Mais me direz-vous, lorsqu’on laisse la « DUMMY » sur les rails, elle continue de fumer ?

Et bien non, car nous avons ajouté un petit interrupteur vissé sur le côté du châssis à l’avant de la machine, permettant de couper le générateur lorsque vous le désirez.

De plus cet ajout était rapide car nous avons utilisé l’emplacement d’origine dédié à un interrupteur.

Mission terminée, il ne nous rets plus qu’à régler correctement le débit de fumée au moyen de la petite vis de réglage située sur le régulateur en comparant le débit à la machine motorisée afin que les deux machines aient un débit quasi similaire.

Vous pouvez voir sur les photos ci-dessous la vis de réglage du régulateur de tension entourée d'un rond de couleur, l'interrupteur du générateur de fumée, ainsi que la machine une fois le montage terminé.

MTH Premier Amtrak G.E. Genesis Diesel engine Dummy avec éclairage et fumée
MTH Premier Amtrak G.E. Genesis Diesel engine Dummy avec éclairage et fumée
MTH Premier Amtrak G.E. Genesis Diesel engine Dummy avec éclairage et fumée

C’est terminé, nous replaçons la coque sans oublier d’avoir préalablement placé sur le dessus du générateur le petit entonnoir nécessaire au remplissage du générateur et notre train est prêt à partir avec sa nouvelle DUMMY qui possède maintenant l’éclairage avant et arrière ainsi qu’un générateur de fumée.

Nous vous laissons consulter le petit diaporama de la machine une fois terminée et une petite vidée de cette « DUMMY » en pleine action.

ATTENTION : Ce montage a été réalisé par un technicien professionnel, agréé MTH, vous réalisez ces modifications à vos propres risques, nous déclinons toute responsabilité en cas d’incidents qui pourraient survenir.

 

MTH Premier Amtrak G.E. Genesis Diesel engine Dummy avec éclairage et fumée
MTH Premier Amtrak G.E. Genesis Diesel engine Dummy avec éclairage et fumée
MTH Premier Amtrak G.E. Genesis Diesel engine Dummy avec éclairage et fumée
MTH Premier Amtrak G.E. Genesis Diesel engine Dummy avec éclairage et fumée

Voir les commentaires

Publié le par American Train
Publié dans : #Astuces et dépannage
Comment appliquer facilement du Bullfrog Snot

Certains connaissent peut-être déjà le fameux BULLFROG SNOT qui permet de remplacer les bandages manquants ou défectueux sur les locomotives, quelle qu’en soit l’échelle.

Ce produit est en effet compatible avec l’ensemble des échelles présentes dans le modélisme ferroviaire.

Il se présente sous la forme d’une pate semi liquide caoutchouteuse verte, qui est livrée dans un petit pot en verre et s’applique très facilement comme de la peinture épaisse à l’aide entre autre un cure-dents pour les petites échelles ou via un pinceau ou petite spatule pour les plus grosses échelles.

Pour l’avoir testé, nous vous le conseillons frottement, ce produit vous évitera de tomber en panne de bandages ou d’essayer de vous en procurer bien souvent difficilement, il n’est en effet pas toujours évidement de trouver le bon bandage au bon diamètre et à la bonne largeur.

Nous vous en garantissons l’efficacité, les motrices (vapeur et diesel) sur lesquelles nous avons testé ce produit tractent sans aucun problème un convoi de 15 wagons échelle O MTH, plus aucun patinage au démarrage, plus de perte inopinée de bandages, et après de multiples tests, nous pouvons affirmer que le BULLFROG SNOT est même plus efficace que des bandages classiques.

Si vous désirez savoir comment poser ce produit sur vos locomotives, nous avons réalisé une petite vidéo explicative sur une locomotive diesel MTH, que nous vous invitons à découvrir ci-dessous.

Si vous avez un souci ou désirez un conseil sur un sujet ou thème précis, n’hésitez pas à nous en faire part et nous nous ferons un plaisir de vous aider dans la mesure du possible.

Vous pouvez consulter le site du fabricant BULLFROG SNOT en suivant le lien ci-dessous :

BULLFROG SNOT

Voir les commentaires

1 2 > >>

AMERICAN TRAIN SHOP

Articles récents

CHAINE YOUTUBE

 

Hébergé par Overblog